Poursuite et déploiement du Programme 3i CAP au profit des patients atteints de cancers urologiques

National 09.07.2020
Poursuite et déploiement du Programme 3i CAP au profit des patients atteints de cancers urologiques
Partenariat cancer urologiques thérapie sportive

Suite au succès d’un partenariat pilote, la CAMI Sport & Cancer et Ipsen développent aujourd’hui le programme 3iCAP autour de l’accompagnement en Thérapie Sportive des patients atteints de cancers urologiques. 

Ce programme, lancé fin 2018 par Ipsen et la CAMI, a pour objectif d’intégrer les programmes de Thérapie Sportive dans l’accompagnement de ces patients.  

Après une première année, le programme a été déployé sur 8 territoires pilotes, plus de 100 professionnels de santé ont été sensibilisés à la Thérapie Sportive dans une vingtaine d'hôpitaux impliqués en France.

 

                                                         

 

Fort de ce succès, la CAMI et Ipsen ont décidé de déployer ce partenariat au niveau national en 2020/2021 pour accompagner les patients atteints de cancers urologiques sur 11 territoires en France et notamment dans les 5 centres hospitaliers suivants : 

  • Centre Hospitalier Universitaire Avicenne APHP (Bobigny), 
  • Hôpital d’Instruction des Armées Bégin (SaintMandé), 
  • Clinique Francheville (Périgueux), 
  • Centre Lacassagne (Nice),
  • Centre Hospitalier Jacques Puel (Rodez). 

 

L’objectif étant de sensibiliser les professionnels de santé à l’importance et aux bienfaits de la pratique d’une activité physique pour les patients atteints de cancers urologiques et également de faire bénéficier de programmes de Thérapie Sportive à un maximum de patients atteints d’un cancer urologique au stade avancé. 

 

À propos d’Ipsen en oncologie

Ipsen dispose d’un portefeuille spécialisé en oncologie et est un acteur de l’oncologie depuis 1986 avec une expertise solide dans le cancer de la prostate, des tumeurs neuroendocrines (TNE), cancers de la vessie, du rein, du pancréas et du sein. 

 Le Groupe se focalise sur une sélection de pathologies présentant d’importants besoins non satisfaits pour les patients, souvent négligés par les autres sociétés pharmaceutiques.
La stratégie d’Ipsen est d’être un leader dans le traitement des tumeurs solides présentant d’importants besoins médicaux non satisfaits, au sein de populations de patients bien définies dont la prise en charge est actuellement insuffisante.

 

L’activité physique et sportive, un véritable allié face au cancer

L’activité physique et sportive a été reconnue comme une thérapeutique non médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé en 2011, sa pratique permet des bénéfices importants pour les patients atteints de cancer :

  • Diminution des risques de récidives (-50%) et de mortalité globale et spécifique (-35%)
  • Diminution des effets secondaires des traitements : prise de poids et perte de masse musculaire, déconditionnement physique, douleurs de type arthralgies, perte de souplesse, fatigue, etc.
  • Amélioration de la qualité de vie : bien-être, plaisir, sommeil, autonomie, anxiété, risque de dépression, etc.
  • Réappropriation du corps, meilleure image corporelle et estime de soi
  • Rompre l’isolement, faciliter le lien social, s’inscrire dans un dynamique de projet 

 

 

Références bibliographiques :

Institut National du Cancer (2017), Rapport d’expertise « Bénéfices de l’activité physique pendant et après cancer, des connaissances scientifiques aux repères pratiques », Boulogne-Billancourt.

Haute Autorité de Santé (2011), Rapport d’orientation « Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées », Service évaluation économique et santé publique, Saint-Denis.

1. ALL-FR-002153 - 06/2020